Vous êtes ici : AccueilLancement du projet de renforcement des capacités des acteurs locaux dans les collectivités locales concernées par le programme de réparation communautaire dans la province d’Azilal

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

22-09-2022

AVIS DE RECRUTEMENT PORTANT OCCUPATION DEUX POSTES BUDGÉTAIRES BASÉS AU SIÈGE

Lire la suite

31-08-2022

Genève : le CNDH participe aux travaux de la 41ème pré-session de l’EPU, (...)

Lire la suite

25-08-2022

Atelier de formation sur « la participation des jeunes à l’examen périodique (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Lancement du projet de renforcement des capacités des acteurs locaux dans les collectivités locales concernées par le programme de réparation communautaire dans la province d’Azilal

Le projet de renforcement des capacités des acteurs locaux dans les collectivités locales concernées par le programme de réparation communautaire dans cette province a été officiellement lancé lors d'une cérémonie qui a eu lieu le mercredi 20 octobre 2010 à Azilal.

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre du programme de réparation communautaire lancé par le Conseil Consultatif des Droits de l’Homme (CCDH), le tissu associatif pour le développement, a organisé, en partenariat avec le bureau régional administratif du CCDH à Béni Mellal et la fondation de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), avec le soutien du Conseil provincial d’Azilal, la cérémonie de lancement du projet « de renforcement des capacités des acteurs locaux dans les collectivités locales concernées par le programme de réparation communautaire dans la province d’Azilal » à savoir les communes de Taguleft, Anrki, Tiloukit et Zaouïat Ahensal et ce, le mercredi 20 octobre 2010 dans la province d’Azilal.

Ce projet, qui vise le renforcement des capacités des associations locales et le transfert des compétences, fait partie des trois projets sélectionnés au niveau de la province d’Azilal dans le cadre de l’appel à proposition (n°2/2009) annoncé dans le cadre de la deuxième tranche des projets de réparation communautaire.

Le projet de renforcement des capacités des acteurs locaux dans les communes concernées qui s’étend sur 24 mois, comprend plusieurs activités dont des sessions de formation théoriques et pratiques, les techniques d’animation participative, la gestion administrative et financière, l’approche participative dans l’élaboration des projets, la planification stratégique et le partenariat et la mobilisation des ressources financière.

Il est à rappeler que durant son mandat, l’IER a proposé un programme de réparation communautaire qui vise à réparer les préjudices collectifs des régions qui ont connu des violations graves des droits de l’Homme et qui ont été marginalisés du fait d’avoir abrité des centres de détention secrets ou victimes d’une présomption de sanction collective liée au déroulement de certains événements violents avérés et documentés.

Ce programme, qui vise la réhabilitation des droits économiques, sociaux, culturels et environnementaux des régions concernées, concerne les régions de Figuig, Errachidia, Ouarzazate, Zagora, Tan Tan, Azilal, Khemissat, Al Hoceima, Nador, Khénifra et Hay Mohammadi à Casablanca.

Les axes du programme portent sur la préservation de la mémoire, le renforcement des capacités, la création de projets générateurs de revenus, la promotion des droits humanitaires des femmes, la protection de l’environnement

Haut de page