Vous êtes ici : AccueilM. Essabbar : la protection des enfants dans les centres de réforme au cœur des préoccupations du Conseil

Bulletin d'information

Actualités

21-11-2022

Le CNDH organise la 2ème réunion de la Commission de réflexion sur la migration (...)

Lire la suite

05-11-2022

GANHRI : Lettre ouverte aux États parties à la CCNUCC et à l'Accord de Paris à l (...)

Lire la suite

22-09-2022

AVIS DE RECRUTEMENT PORTANT OCCUPATION DEUX POSTES BUDGÉTAIRES BASÉS AU SIÈGE

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

M. Essabbar : la protection des enfants dans les centres de réforme au cœur des préoccupations du Conseil

Le Secrétaire Général du Conseil national des droits de l’Homme, M. Mohammed Essabbar a mis en exergue la place de choix qu’occupe la question de la protection des droits des enfants dans les centres de réforme et de protection de l’enfance dans l’agenda du Conseil national des droits de l’Homme et dans ses missions en matière de protection et de prévention des violations.

Intervenant lors d’une rencontre tenue le 01 avril 2011 par l’association des amis des centres de réforme et de protection de l’enfance, M. Essabbar a indiqué que dans le cadre des attributions que confère au Conseil le dahir portant sa création, en particulier l’article 11, ce dernier peut effectuer des visites aux centres de protection de l’enfance et de réinsertion et élaborer des rapports sur ces visites qui font état de ses observations et de ses recommandations, qu’il soumet aux autorités compétentes en vue d’améliorer les conditions des pensionnaires de ces centres.

Ainsi et eu égard à l’expérience cumulée par le Conseil Consultatif des droits de l’Homme dans ce domaine, le Conseil s’attèlera à améliorer son approche et ses méthodes d’intervention en matière de protection et à développer des outils de travail sur le plan de l’observation et la prévention des violations dans les centres de réforme, de réinsertion et de protection de l’enfance.

Il a indiqué que le Conseil œuvrera également au suivi de la situation dans les prisons à travers l’observation et la prévention des violations contre les détenus et le traitement de leurs plaintes, rappelant que le conseil, à travers le Conseil consultatif des droits de l’Homme, a élaboré un guide des visites aux centres de détention et a organisé une série de conférences et de rencontres internationaux, en coopération avec des ONGs nationales et internationales, en vue de mettre sur pied une vision sur la question de la protection des détenus, des mineurs et des enfants en situation difficile.

Le Secrétaire Général a affirmé qu’il ne tarira aucun effort pour inciter l’administration concernée à mettre en œuvre et à respecter les règles élémentaires du traitement des détenus et les droits inscrits dans la loi portant gestion des établissements pénitenciers, dont notamment la non discrimination envers les détenus, le respect de leur dignité humaine et la préservation de leurs droits, le droit de recours, des lieux de détention qui préservent les conditions de santé et de sécurité, le droit de bénéficier de programmes éducatifs, etc . Il a indiqué en dernier lieu que la réussite des actions menées par le Conseil demeure tributaire d’une coopération continue et d’une interactivité positive avec les organisations de la société civile, particulièrement sur le plan national.

Outre le Secrétaire Général du Conseil, cette rencontre d’information a été marquée par la participation de la Ministre du Développement Social, de la Famille et de la Solidarité, du Secrétaire général du Ministère de la justice, du représentant de la Délégation Générale de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion des détenus et le directeur de l’Enfance, de la Jeunesse et des Affaires sociales au sein du Ministère du Développement Social.

Haut de page