Vous êtes ici : AccueilCoopération et Relations extérieuresCoopération Partenaires nationaux Convention de partenariat entre le CCDH et le ministère de la culture sur la préservation de la mémoire et de l’archive et la mise à niveau culturelle des régions concernées par la réparation communautaire

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

29-11-2021

Lutte contre l’extrémisme : Malika Benradi met en exergue les approches (...)

Lire la suite

26-11-2021

« La question des impacts de la technologie digitale sur les droits humains est (...)

Lire la suite

11-11-2021

Le CNDH réitère sa recommandation relative à la ratification de la Charte (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Convention de partenariat entre le CCDH et le ministère de la culture sur la préservation de la mémoire et de l’archive et la mise à niveau culturelle des régions concernées par la réparation communautaire

Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’Instance Equité et Réconciliation dans son volet relatif à la réparation communautaire, le ministère de la culture et le Conseil Consultatif des Droits de l’Homme ont procédé à la signature d’une convention de partenariat et de coopération sur la préservation de la mémoire et l’archive et la réhabilitation culturelle des régions concernées par la réparation communautaire.

En vertu de cette convention, le ministère de la culture, œuvrera, dans la limite de ses prérogatives,

• A la préservation de la mémoire et à la mise à niveau culturelle des régions concernées par le programme de réparation communautaire, en contribuant, notamment, à l’entretien et à la préservation de l’archive national à travers des opérations d’inventaires, d’informatisation et de restauration, à l’appui aux activités culturelles pluralistes et au dialogue des civilisations,

• A l’incitation à la créativité locale et à la promotion de la culture des Droits de l’Homme.

• Au soutien aux activités culturelles relatives au développement humain,

• Au suivi de la publication des décrets d’application de la loi sur les archives, à la création effective de l’institution « Archives du Maroc » et déploiera ses efforts en vue d’élaborer une stratégie nationale de promotion et de préservation de l’archive.

• A la restauration et à la réhabilitation de ces centres qui seront transformés en espaces de préservation de la mémoire et en complexes culturels en coordination avec les acteurs locaux (les kasbahs d’Agdez et de Tagounit dans la province de Zagora, les kasbahs de Sekkoura dans la province d’Ouarzazat, et kasbah Kelaat Megouna dans la province de Tinghir ». Il s’attèlera également à inventorier les édifices à portée symboliques et à les classer patrimoine national (les centres de détention de Kelaat Megouna ; Sekoura, Agdez, Derb Moulay Chrif et la maison d’Abdelkerim Khattabi…), et à contribuer à l’effort de la préservation de la mémoire locale.
De son côté, le CCDH s’engage, dans la limite de ses prérogatives

• A contribuer au développement de nouveaux partenariats en vue de soutenir les programmes de mise à niveau culturel des régions concernées par la réparation communautaire et de restauration des anciens centres de détention secrets,
• Œuvrer, en coordination avec le ministère, à organiser des conférences et des rencontres en vue de diffuser les valeurs des droits de l’homme, particulièrement les droits culturels, ainsi que des sessions de formation sur l’approche des droits de l’homme et des droits culturels en faveur des cadres du ministère et de ses partenaires.

• A faciliter l’opération de coordination entre les différents acteurs locaux,

• A collecter les données et les informations,

• Elaborer des rapports exhaustifs et intégrés sur la mise en œuvre des programmes de réparation communautaire et

• Et participer au chantier de préservation de la mémoire et de l’archive nationale à travers la convention qui le lie à l’Union Européenne et au ministère des Finances.

Haut de page