Vous êtes ici : AccueilPremière session de l’Assemblée générale: “Nous ambitionnons un horizon nouveau des droits humains”, Amina Bouayach

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

  • Réduire
  • Agrandir

Première session de l’Assemblée générale: “Nous ambitionnons un horizon nouveau des droits humains”, Amina Bouayach

A l’occasion de la cérémonie d’ouverture de la première session de l’Assemblée générale du Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) qui a eu lieu le 21 septembre 2019 à Rabat, Amina Bouayach, Présidente du Conseil a mis l’accent sur l’ambition du CNDH visant “un horizon nouveau des droits humains”.

Au niveau national, afin de concrétiser cette vision, “le CNDH s’est engagé à la mise en place des trois mécanismes: le Mécanisme de prévention contre la torture, le Mécanisme national de recours pour les enfants victimes de violations de leurs droits et le Mécanisme de protection des personnes en situation de handicap”, a rappelé Mme Bouayach.

En outre, le CNDH, et à travers ses commissions régionales, s’évertue à renforcer son travail avec les citoyens et leur offrir un espace pour l'exercice de leurs droits et agir de manière responsable, en tenant compte de la diversité et du parcours unique qui caractérise le Maroc.

 

“Le CNDH, en tant qu’institution indépendante chargée de toutes les questions des droits de l’Homme dans notre pays, est appelé à jouer un rôle central et fédérateur dans la recherche de solutions souveraines aux problématiques de la société marocaine”, a-t-elle déclaré. Dans le même contexte, Mme Bouayach a souligné l’importance d’avoir une vision commune et complémentaire avec toutes les autres parties prenantes pour canaliser les efforts et produire un résultat satisfaisant pour tous les citoyens et protéger leurs droits tel qu’il est énoncé dans la Constitution.

En fait, il s’agit « d’un horizon nouveau des droits humains (…) fondé sur l'obligation morale et la responsabilité juridique, et mû par une action quotidienne visant la défense des victimes des violations de droits de l’Homme (…)”, a conclu Mme Bouayach.

Il convient de rappeler que la cérémonie d’ouverture a été marquée par la participation de Maiga Soyata, Présidente de la Commission africaine des droits de l’Homme et des peuples (CADHP) de l’Union africaine (UA), M. Rémy Ngoy Lumbu, Commissaire chargé des défenseurs des droits de l'Homme au sein de la Commission, M. Mohamed Mabassa Fall, Représentant de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme auprès de l'Union Africaine et membre du Comité de pilotage du Centre africain pour la démocratie et l'étude des droits de l'Homme, ainsi que Mme Hannah Forster, Directrice exécutive dudit Centre.

Télécharger l’allocution de Mme Amina Bouayach, Présidente du CNDH