Vous êtes ici : AccueilM. Essabbar :"le dopage porte atteinte à l’égalité des chances et au droit à la santé"

Bulletin d'information

Actualités

15-06-2023

Avis de recrutement d'un cadre -CNDH

Lire la suite

13-06-2023

Mme Amina Bouayach expose la réforme de la loi relative à la nationalité au (...)

Lire la suite

13-06-2023

Liste des candidats convoqués pour Entretien - recrutement 2 chauffeurs au CNDH

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

M. Essabbar :"le dopage porte atteinte à l’égalité des chances et au droit à la santé"

Les participants à une rencontre sur « Le dopage dans le sport : approche droits de l’Homme » ont mis l’accent sur la nécessité de lier la question du dopage au droit à la santé et au droit international des droits de l’Homme.

Les participants à cette conférence, organisée le mardi 28 février 2012 par le Conseil national des droits de l’Homme, en partenariat avec l’association marocaine de sensibilisation sur les dangers du dopage, ont appelé également à la création des médias spécialisés dans ce domaine et de mettre en place des mécanismes efficaces et des critères de contrôle et de suivi.

Intervenant lors de cette rencontre qui a vu la participation des représentants des différents secteurs gouvernementaux et associatifs concernés par la question du dopage dans le domaine sportif, le Secrétaire général du Conseil, M. Mohamed Essabbar a mis en exergue l’importance de ce thème, précisant que le dopage porte atteinte à l’esprit de la concurrence sportive loyale et aux principes de transparence et d’égalité des chances, autant qu’à la noblesse du sport et au principe du droit à la santé. Il a indiqué dans ce cadre que la conférence vise à jeter toute la lumière sur les moyens à même de lutter contre le phénomène du dopage, en définissant les anabolisants et en établissant un état des lieux de la situation au Maroc. Il a souligné à ce propos que le Conseil déploiera tous les efforts auprès du parlement en vue de faire adopter la loi antidopage.

De son côté, M. Lahssen Karam, président de l’association marocaine de sensibilisation sur les dangers du dopage a attiré l’attention sur les dangers du dopage, un fléau qui gangrène le secteur du sport. Il a précisé dans ce cadre que l’intérêt que porte le Maroc au dopage date de 2008 dont les principales étapes demeurent la lettre Royale adressée aux participants au colloque nationale sur le sport organisé à Sekhirat le 24 octobre 2008, la ratification de la convention internationale contre le dopage dans le sport en 2009 et le projet de loi 51-08 sur le dopage toujours en examen devant le parlement.

Les travaux de cette rencontre qui a pour objectif de contribuer à la mise en place d’un système de lutte contre le dopage au sein de la société marocaine vu sous l’angle des droits de l’Homme, se sont articulés autour de plusieurs axes, notamment la définition des anabolisants, leurs différentes formes, leur impact sur l’économie et leurs échos dans les médias marocains. Cette journée d’étude a constitué également une occasion pour présenter « le rapport synthétique sur le plan stratégique 2007-2012 » de l’association marocaine de sensibilisation sur les dangers du dopage dans le sport, ainsi qu’une vision analytique sur la réalité du dopage au Maroc.

Haut de page